Le test WAIS


De quoi s'agit-il ?

C'est l'un des tests d'intelligence le plus connu avec celui de Stanford-Binet, WAIS est en fait l'acronyme de Weschler Adult Intelligence Scale (traduit échelle d'intelligence pour adultes de Weschler).

C'est un test normalisé de quotient intellectuel depuis 1954. Il mesure les capacités visuo-spatiales, le vocabulaire et l'arithmétique d'un individu tout en tenant compte de la mémoire à court terme mais aussi de la conscience sociale et des connaissances générales de celui-ci.


Historique

Un psychologue américain d'origine Roumaine David Wechsler (1896/1981) après avoir participé à l'évaluation des recrues de l'armée américaine pendant la première guerre mondiale, a développé et publié en 1938 une série de tests conçus pour mesurer l'intelligence des adultes.

Il modifia en 1942 son test et le publia sous le nom de WBIS. Le test qui fut rapidement le plus utilisé aux Etats-Unis. En 1949, il publie un autre test, le WISC ( Wechsler Intelligence Scale ), qu'il modifiera en 1974. Ce test subira des transformations et des dérivations et en subit encore aujourd’hui.

Depuis 1997 ces tests standardisés sont utilisés pour les américains sous le nom de WAISS-III (parfois également nommé le WAISS-IV).


Le concept

Ayant constaté les défaillances des divers tests utilisés, il estime que la définition classique de l'intelligence ne pouvait s'appliquer à la vie quotidienne. Il envisagea une définition plus large de l'intelligence qu'il considérait comme un résultat plutôt que comme un motif.

« Il faut de l'esprit pour bien parler, de l'intelligence suffit pour bien écouter. » André Gide


Wechsler rejette pour ses tests, l'utilisation habituellement faite d'un âge de référence pour mesurer l'intelligence humaine. D'emblée il définit l'intelligence comme une capacité entière de penser rationnellement et d'agir effectivement sur son environnement. 

Cette vision novatrice contient l'idée que l'intelligence n'est pas une aptitude unique, mais un assemblage de plusieurs composants particuliers aux humains . Il invente le concept du calcul par tranche d'âge, il transforme les résultats obtenus en une unique note dont la référence est fixée à 100 comme pour le QI. Afin d'avoir des résultats par rang par rapport à une population, il remanie le traitement statistique des tests. L'individu est ainsi comparé à une population de son âge et non plus à des personnes d'âges différents.


On distingue ainsi :

  • le WPPSI-R ( Wechsler Preschool and Primary Scale of Intelligence ) qui est destiné aux enfants de 2 à 7 ans.

  • le WISC III ( Wechsler Intelligence Scale ) pour les enfants de 6 à 16 ans.

  • le WAIS-R ( Wechsler Intelligence Scale-Revised ) qui est la version adulte des tests de Wechsler (plus de 16 ans)


Principales caractéristiques du WAIS-R

Ce test est destiné aux adultes. Des psychologues de différents pays ont personnalisé le WAIS (destiné à la population américaine au départ) pour tenir compte de leurs préférences culturelles et linguistiques. Maintenant, des versions adaptées sont disponibles par pays.

En France le WAIS-R est étalonné suivant les éléments du recensement général de la population de 1982. Il a été défini avec 10 groupes d'âges, avec 50 femmes et 50 hommes soit un total de 1 000 personnes. Il donne donc 10 mesures de QI, soit une pour chaque groupe d'âge. Chaque groupe représentait la population recensée en 1982 soit :


  • Le niveau d'étude : 5 groupes

  • La Taille des communes de résidence : 5 groupes

  • Catégorie Socio-professionnelle : 8 groupes


Composition du test

Ce test est réparti en deux séries principales d'épreuves : de performances, d'organisation perceptive, d'attention et de mémoire ainsi que d'aptitudes verbales.

Docteur-QI test du WAIS pour adultes

L'échelle de performance : Cette échelle est subdivisée en cinq épreuves qui analysent les différentes capacités que sont : 

  • L'arrangement d'images  : permet de comprendre l'interaction sociale grâce à des aptitudes non-verbales. A l'aide d'images proposées, on les organise de façon à raconter une histoire. Cela donne une évaluation de l'aptitude à trouver des arrangements et à analyser l'ordre séquentiel .

  • L'assemblage d'objets : reconstituer un puzzle dans un temps imparti. Il s'agit d'analyser la capacité de synthèse visuelle (créer de la cohérence entre des images), d'organisation visuo-spatiale (transférer l'information aux commandes manuelles de concepts visuels) et d'exploration visuelle.

  • Le code  : dans un temps limité, compléter un ensemble de cases vides à l'aide de signes en fonction du chiffre indiqué. Il s'agit d'évaluer la vitesse de traitement de l'information , les capacités visuo-constructrices, l'attention, l'automatisation d'une procédure ainsi que les capacités motrices.

  • Les cubes  : reproduire 14 modèles à partir de cubes qui sont unis ou bicolores dans un temps limité. Cela permet d'évaluer l'organisation visuo-spatiale, visuo-constructive (il faut mettre en référence l'espace par rapport à soi) mais également l'exploration visuelle.

  • Le complètement d'images  : il s'agit de combiner par deux un ensemble d'images et de compléter l'histoire avec la dernière image qui est manquante (une histoire simple et claire). Cela identifie la capacité à faire visuellement la part des informations essentielles à partir d'informations non essentielles .


L'échelle verbale :  Cette échelle est subdivisée en six épreuves qui testent :

  • La mémoire des chiffres , c'est l'évaluation de l'attention, la concentration ainsi que de la mémoire auditive . Il s'agit de répéter des chiffres à l'identique tels qu'ils ont étés donnés, puis en sens inverse. Le stress, la dépression ou l'anxiété ont de grosses répercussions sur ce test.

  • L'information , c'est le test du bon sens, des valeurs culturelles et de la conscience sociale . Les candidats sont souvent victimes de la « réponse convenue » n'osant pas donner une réponse sincère mais socialement inacceptable.

  • L'arithmétique , ce test souligne l 'importance de la concentration et du raisonnement arithmétique . Il s'agit de problèmes simples pour tester la vivacité d'esprit, posés sous forme littéraire, et auxquels il faut donner une réponse avec un raisonnement arithmétique. L'expérience du calcul mental et son usage quotidien donneront un avantage pour ce test.

  • Le vocabulaire , identification de la compréhension des mots, de leur signification et des relations entre les mots . Il donne une information précise sur l'expression écrite ou orale.

  • La compréhension , reflète la performance verbale de la personne qui passe le test en dehors de ses capacités d'attention, ou de la rapidité d'exécution des tâches, et ou de sa concentration .

  • Les similitudes , il s'agit là de mesurer la capacité à conceptualiser , à avoir un raisonnement abstrait. Il est proposé deux objets qui semblent différents, pour lesquels il faut identifier des similitudes abstraites entre les deux. Ce test est influencé par la culture.


Calcul du QI  

 Chaque test est noté de 0 à 19.


Docteur-QI intelligence équilibrée Docteur-QI intelligence composite
  1. Le résultat pour chacun de ces tests est porté sur une grille de notation et il faut additionner le nombre de points obtenus afin de calculer la note brute

  2. Convertir les notes brutes à l'aide du tableau de la méthode en notes standards. En fait la conversion est basée sur un groupe de référence qui sert pour tous quel que soit l'âge de la personne qui passe le test.

  3. Totaliser toutes les notes standards de l'échelle performance et verbale.

  4. Convertir ensuite ces sommes en termes de QI en tenant compte de l'âge du participant à l'aide d'un tableau de référence.


Le traitement statistique effectué fait que le QI final à pour chaque catégorie d'âge une moyenne de 100 et un écart-type de 15. Il faut toutefois noter qu'avec un plafond maximum de 150 le test WAIS est reconnu pour « tirer vers le bas ».


Ce qu'il met en évidence 

 Le WAIS a de nombreuses applications. Le fait qu'il s'adresse à un public de 16 à 89 ans permet d'observer comment la personne qui passe les tests se comporte et d'observer ses aptitudes et ses faiblesses. C'est la première évaluation large et complète des aptitudes cognitives et intellectuelles d'un individu dans le but d'une orientation scolaire, d'une évaluation des troubles d'apprentissage d'une évaluation de douance mais également pour poser un diagnostic neurologique ou psychiatrique touchant le fonctionnement mental. 


L'analyse approfondie de la diversité des résultats et des écarts entre les différents tests permet de comprendre la construction psychologique de la personne et donne une base de travail fiable pour mettre en place des outils afin de corriger les différents problèmes détectés. Les différentes modifications apportées au WAIS en font l'un des tests les mieux adapté à l'évaluation des gens souffrant de troubles cognitifs ou des personnes âgées (étalonnage jusqu'à 89 ans). Il permet également de prendre en compte l'évolution régulière des performances intellectuelles


Qu'est-il possible d'améliorer ? Quels que soient les résultats obtenus à ce test, Il est toujours possible avec un peu de constance de développer 


  • La mémoire à court terme

  • La capacité visuo-spatiale

  • L'arithmétique

  • Le vocabulaire

  • Et la conscience sociale